Maximin Catineau


Animé d’une passion particulière pour la création, Maximin Catineau investit différents champs artistiques et pédagogiques avec le désir de transmettre une certaine conception de la vie, liée à ses expériences personnelles. Danseur spécialisé dans les esthétiques de la Renaissance française, violiste et claveciniste,  il intègre la classe de viole de Marianne Muller au CNSMD de Lyon après avoir fait ses premiers apprentissages aux Conservatoires d’Angoulême et de Bordeaux. Désireux d’approfondir sa connaissance du langage musical et de développer ses talents d’improvisateur, il décide de travailler avec Dirk Börner dans le cadre d’un Master d’improvisation au clavecin. 

Soucieux d’être acteur de la vie sociale et culturelle, il fonde en 2010 « l’Ensemble Alceste », actif en région Aquitaine, et en 2014 la « Compagnie Fou d’Artifice ! ». S’appuyant sur les pédagogies coopératives, cette Compagnie permet de construire et  de développer des activités pluridisciplinaires avec des enfants & adolescents en région lyonnaise. En 2015, il co-fonde l’ensemble « Libera me » avec le désir de promouvoir le patrimoine culturel français en sortant du cadre du concert conventionnel.

Sa passion pour la pédagogie l’amène à enseigner l’éveil musical ainsi que la formation musicale dans différentes structures lyonnaises. Il est l’auteur des « Joies du Solfège » (Ed. Edilivre, 2015) ainsi que d’un « Traité d’Ecriture des Contredanses Anglaises ».